Courrier à M. le ministre de l’Intérieur : mise en cause de l’organisation de l’examen de Commandant de sapeur-pompier professionnel liée à l’épidémie COVID_19

 

L’épidémie de COVID_19, malgré une accalmie, n’est pas derrière nous et de nouveaux foyers épidémiques réapparaissent, laissant craindre le pire pour la rentrée. C’est dans ce contexte que vos services ont décidé d’organiser l’examen professionnel de commandant de sapeur-pompier professionnel le 1erseptembre prochain.

 

Outre le fait que cette date éloignera du front nos collègues confrontés aux feux de forêts, nombre d’entre eux s’inquiètent d’avoir à converger vers la région parisienne pour passer une épreuve écrite, le jour de la rentrée scolaire.

 

Il est incompréhensible que vos services n’aient pas imaginé une solution évitant les déplacements, qui plus est vers une zone particulièrement touchée par l’épidémie. Comment accepter cela après ce que nous avons vécu ces derniers mois ? Comment comprendre que le ministère de l’Intérieur, référence dans la gestion des crises, soit incapable de penser les choses pour trouver des alternatives, respectueuses des exigences d’un examen de la fonction publique et des impératifs de sécurité sanitaires édictés par le gouvernement ? N’y a-t-il qu’à Paris que vous disposez de personnes capables de surveiller une épreuve écrite réalisée par des cadres de la fonction publique ?

 

Cette situation prêterait à sourire si elle n’était pas révélatrice du mépris entretenu par la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises. Mais la santé et la sécurité de vos sapeurs-pompiers, quel que soit leur rang dans la hiérarchie, doit être une de vos priorités ; à l’évidence aujourd’hui ce n’est pas le cas. 

 

Vos prédécesseurs ont prononcé de beaux discours pour nous assurer de leur attention ; nous attendons des actes forts de votre part ! 

 

Nous vous demandons, dans l’urgence, de définir une organisation alternative pour éviter les déplacements des candidats et adapter le format des épreuves de l’examen professionnel de commandant. Sans cela vous porterez personnellement la responsabilité si l’un des nôtres se retrouve contaminé en raison de cette organisation inepte. Il est indigne de jouer avec la carrière des gens en les contraignants à une prise de risque irresponsable et intolérable ! 

 

 

Notre courrier cliquez ici

Publié dans A la une, Actu Autonome, SPP
Responsive Theme Fièrement propulsé par WordPress