Réforme des retraites : notre métier mérite plus de respect !!! RDV à Paris le 28 janvier 2020

Ce vendredi 18h. place BEAUVAU, à notre demande, une réunion technique portant sur la spécificité des droits retraite des sapeurs-pompiers professionnels, sur les conditions de retranscription qui s’inscriraient dans la loi portant réforme et les décrets transversaux et exclusifs SPP, s’est déroulée en présence de :

– M. Stéphane BOUILLON, Directeur de Cabinet du Ministre de l’intérieur, son Adjoint, des membres du cabinet et le Conseiller sécurité civile du Ministre

– M. Alain THIRION, Directeur Général de la Sécurité Civile et des membres de la direction

– Me LEBRET Conseillère spéciale auprès du Haut-Commissaire chargé de la réforme…

– Représentant Conseiller sécurité de l’ADF

– Représentants et Conseiller de l’AMF

 

Les réponses techniques apportées :

La doctrine générale de la loi instituant un système universel de retraite s’appliquerait de fait.

A compter du 1er janvier 2025, les SPP âgés de 45 ans seraient touchés par cette réforme (nés à compter du 1er janvier 1980).

Le calcul du montant de la pension retraite s‘effectuerait sur l’ensemble de la carrière, l’ensemble des éléments de la rémunération mensuelle, régime indemnitaire compris, permettrait d’acquérir des points (fin du calcul du montant de la pension retraite sur les 6 derniers mois d’activité).

Le SPP bénéficierait d’un départ anticipé à 57 ans sous condition des 27 années effectives de SPP (article 36 du projet de loi).

L’âge d’équilibre (appelé également âge pivot) conduisant au versement d’une pension à taux plein s’appliquerait au SPP. Il serait déterminé annuellement par le Conseil d’Administration de la Caisse Universelle de Retraite (pour exemple : 57 ans âge de départ possible avec une décote de 10%, 59 ans âge d’équilibre pour une pension sans décote).

des points supplémentaires retraite seraient attribués en considération de l’exercice du métier de SPP (remplacerait le dispositif 5 années de bonification obtenues après les 27 années de SPP, article 36 du projet de loi). 

Les SPP ne seraient plus soumis à une cotisation supplémentaire et une complémentaire propre à leur statut.

Un dispositif de portabilité des points supplémentaires acquis dans le cadre de l’exercice du métier de SPP serait institué (je souhaiterais changer de filière, de métier dans le public comme le privé, je continuerais à bénéficier du départ anticipé à 57 ans si j’ai effectué mes 27 années effectives de SPP).

Un dispositif de proratisation du nombre de points supplémentaires acquis serait institué (27 années = un certain nombre de points, 35 années = un plus grand nombre de points supplémentaires acquis, ces points étant acquis chaque année…)

Les conditions d’attribution de bonifications supplémentaires obtenues dans le cadre de l’exercice de services aériens et de la spécialité de plongeur subaquatique seraient discutées dans le cadre de décrets transversaux.

Les conditions de droit à la retraite d’un SPP déclaré inapte seraient discutées dans le cadre de l’élaboration de décrets spécifiques.

Le SPP exerçant au-delà de l’âge de 64 ans pourrait bénéficier d’une surcote.

 

 

Aucune de nos revendications portant sur les aménagements du dispositif de retraite actuel n’ont été entendues !

Nous apprenions par notre questionnement : la rencontre attendue entre le Vice-Président de l’ADF, Pdt de la CNSIS, et le Pdt de la CNRACL et qui devait porter sur la surcotisation prime de feu, ne s’est pas tenue ! Ils n’avaient nullement l’intention de nous en parler, MEPRISABLE mais malheureusement pas étonnant !!!

 En fin de réunion, l’Intersyndicale a souhaité s’exprimer sur les 2 courriers qui lui avaient été adressés par le Ministre de l’Intérieur et sur la position controversée des employeurs-financeurs.

 

Le contenu portant sur la revalorisation de la prime de feu n’étant pas acceptable dans ces conditions, SEULE une rencontre en urgence avec le Ministre portant sur nos contre-propositions avancées à cet instant pourrait permettre une temporisation de la montée en puissance du mécontentement !!! La balle est dans leur camp…

 

 Nous sommes plus que jamais déterminés,

SPP des SDIS de FRANCE

MOBILISONS-NOUS pour être présents et en nombre

 sur PARIS le 28 janvier

 

 

 

 

S’engager à vos côtés, réussir ensemble, les AUTONOMES

 

 

Pour télécharger notre communiqué, cliquez COMMUNIQUE AUTONOME – réunion retraite SPP, appel manif. le 28 janvier – le 17 01 2020

Publié dans A la une
Responsive Theme Fièrement propulsé par WordPress