COURRIER DU PRESIDENT FEDERAL

COURRIER-AUTONOME

 

 

Cher(e) adhérent (e), cher(e) collègue, cher(e) sympathisant (e)

 

 

L’année 2014 aurait pu être l’année de tous les dangers entre les rendez-vous électoraux ou les dossiers brûlants comme le temps de travail qui s’annonçaient à l’horizon.

 

C’est avec beaucoup de fierté que je voulais vous remercier pour votre engagement. Nous sommes devenus la première force syndicale des SPP au cours du premier semestre 2014 et la première force syndicale des SDIS de France il y a un mois. C’est un résultat sans précédent pour notre fédération que nous devons à votre implication à nos côtés mais aussi au travail de qualité accompli par nos collaboratrices au sein de notre siège. Un résultat qui a pesé également dans la balance des voix de nos fédérations-mères la FA-FPT et la FA-FP. Les Autonomes ont ainsi pu conserver leurs deux sièges en Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale et décrocher un siège au Conseil Commun de la Fonction publique, symbolisant le point culminant de notre représentativité.

 

 

Au-delà du résultat (près de 8000 voix obtenues), c’est une légitimité sans conteste (avec une avance de plus de 2700 voix sur le second syndicat), un sérieux atout que nous saurons honorer au cours de ce mandat dans nos négociations. N’en déplaise à certains syndicats comme le SNSPP-FO qui communique sur la «déconvenue Autonome» ! Devenir le premier syndicat des SDIS de France, conserver via notre fédération-mère la FA-FPT nos deux postes en CSFPT et décrocher un siège au Conseil Commun de la Fonction Publique… Qui ose parler de déconvenue sans être immédiatement taxé de mauvais perdant… Ce syndicat même qui est resté affilié CFTC pendant plus de 30 ans et qui nouvellement affilié FO n’hésite pas détruire sa fédération-mère d’hier … Non, les Autonomes n’ont décidément pas la même conception du syndicalisme !

 

 

Que les voix aient été récoltées dans les SDIS où le mouvement Autonome est majoritaire ou dans ceux où il faut faire face aux grosses confédérations implantées depuis des décennies, qu’elles aient été récoltées dans des SDIS de 1re ou de 5e catégorie, elles ont toutes contribué à cette belle réussite collective.

 

Devenus majoritaires dans les SDIS de France, nous devons continuer à honorer la confiance que les électeurs nous ont accordée en portant leur choix de vote sur un bulletin Autonome. 2015 ne sera donc pas dépourvu d’enjeux tant au niveau de nos revendications que de notre syndicat :

– Le dossier temps de travail reste l’une de nos revendications majeures et nous continuons à œuvrer pour faire reconnaître le SPP comme un travailleur européen à part entière ;

– La réforme territoriale aura forcément un impact sur l’organisation de nos SDIS. Nous nous attacherons à garantir la place des agents dans la Fonction Publique Territoriale en proposant un niveau pertinent de gestion dépolitisée dans le cadre réaffirmé des missions régaliennes de l’Etat et au bénéfice d’un service public de secours de qualité

– Notre Fédération se réunira en Congrès en juin prochain à Lyon afin de renouveler son bureau directeur et d’adopter des modifications statutaires indispensables à la bonne dynamique de notre mouvement…

– Nous veillerons à continuer d’accompagner chacun d’entre vous dans ses problématiques départementales tout au long de ce mandat de 4 ans pour mieux préparer notre réussite de 2018…

 

 

Vous l’aurez compris, 2014 n’était qu’une étape, certes cruciale, à franchir… Le mouvement Autonome est en marche, il ne tient qu’à nous de le porter toujours plus haut.

 

Ainsi, je tenais tout personnellement à vous présenter mes vœux les meilleurs pour cette nouvelle année, pour vous et vos proches.

 SIGNATURE ANDRE COURRIER REMERCIEMENT_2

Publié dans A la une
Responsive Theme Fièrement propulsé par WordPress