Réunion REAC SIC à la DGSCGC : un point sur l’état des travaux …

CTA

 

 

La FA/SPP-PATS représentée par Xavier BOY assistait hier à une réunion d’étape sur l’élaboration du REAC SIC, travaux débutés il y plus d’un an. La DGSCGC nous a précisé qu’elle souhaitait présenter ces éléments  à la CNSIS de juin 2015. Cette journée a été consacrée à la mise en commun des travaux des différents groupes.

 

–  Opérateur / chef opérateur

Il n’a pas été relevé d’incohérence dans la construction de ces parties

 

–  Chef de salle / adjoint au chef de salle

Nous constatons qu’aucune différence n’existe entre la formation pour occuper ces fonctions. Le risque de faire suivre aux SPP de sergent à lieutenant la même formation pourrait engendrer certaines dérives, qui existent déjà dans les SDIS : les adjoints au chef de salle occuperaient les fonctions de chef de salle… Nous devrons être vigilants et imposer la présence en salle de l’officier chef de salle au même titre que les officiers de garde.

 

– OFFSIC / COMSIC et opérateur PC.

Le groupe de travail a débuté ses travaux il y a seulement quelques mois. En parallèle, un officier de la BSPP a présenté diverses expérimentations en la matière. Concernant les lignes du 112, un opérateur de 1er niveau est chargé de filtrer les appels. 75% d’entre eux seraient « des appels de poche » (pas d’interlocuteurs au bout). Sur les 25% restants, 96% ne relèveraient pas du secours. Une autre expérimentation est également prévue à compter de janvier 2015 : la mise en place d’une collaboration étroite avec la police.

Puis le sous-directeur VENIN a été interpelé sur la nécessité de régler le problème statutaire qui touche nos collègues PATS (800 agents) évoluant en salle opérationnelle. Rapidement, il a estimé que ce n’était pas le sujet considérant que le dossier avait été abordé en CNSIS. Il a d’ailleurs rappelé que le Président Rome avait annoncé que tous les PCASDIS de France avaient les moyens législatifs d’intégrer les agents concernés.

Il a été rappelé que les SIC doivent restés une spécialité malgré le fait que, dans le cadre de la clause de revoyure, l’indemnité de responsabilité soit revue à la hausse pour les SPP en salle opérationnelle.

 

Enfin, le sous-directeur nous a informés que la DGGN et DGPN sont sur le point de déposer au Répertoire National des Certifications Professionnelles, des dossiers de certifications du parcours professionnel pour leurs agents qui exercent le métier d’opérateur en centre opérationnel.  La DGSCGC envisage également une reconnaissance d’un diplôme équivalent au baccalauréat.

Les prochaines réunions auront lieu les 04 novembre, 09 décembre et 13 janvier prochain.

Pour télécharger le communiqué, cliquer ici.

Publié dans A la une, PATS, SPP
Responsive Theme Fièrement propulsé par WordPress