Nouveau référentiel des emplois de salles opérationnelles (REAC SIC)

INSTANCE - ELYSEE

 

Les « Ouvriers de la dernière heure » paniquent !!!

Bien avant que l’intersyndicale associative (DASC) n’ait imposée à notre profession les décrets relatifs à la refonte destructrice de notre filière, la FA/SPP-PATS s’était clairement positionnée dans le dossier des collègues PATS employés en qualité d’opérateurs dans nos salles opérationnelles :

 

Pour les Autonomes, les SDIS qui ont recruté sur ces postes sensibles des agents de la fonction publique territoriale hors cadre d’emploi des sapeurs-pompiers professionnels, doivent aujourd’hui assumer leurs choix d’hier. Le détachement et l’intégration de tous nos collègues PATS dans le cadre d’emploi ad hoc doit donc être effectif, et à très court terme !

 

Pour la FA SPP-PATS, la refonte de la filière n’a rien modifié mais au contraire, les a exclus définitivement. Ce transfert, exigence autonome depuis toujours, devient une URGENCE prioritaire.

 

Après 4 réunions à la DGSCGC relatives à l’élaboration du REAC SIC (et 3 réunions à venir), de nombreux communiqués fleurissent pour accompagner, amplifier ou amender ce transfert inéluctable de nos collègues PATS dans un cadre d’emploi plus compatible : nous ne sommes pas dupes !

 

Cette passion soudaine et cette démagogie de circonstance qui s’expriment tous azimuts, ne s’analysent que dans une dynamique bien connue et que nous dénonçons : Celle des ouvriers de la dernière heure qui estiment qu’il n’est jamais trop tard pour rattraper leurs fourberies !

 

Mais encore faut-il savoir le faire…c’est ainsi que de nouveaux bonimenteurs sur ce terrain des emplois en salles opérationnelles veulent rigidifier les conditions d’avancement de carrières en stratifiant au-delà du raisonnable la hiérarchie souhaitable dans ces salles. Nous rappelons que quel que soit le grade, ces emplois représentent aussi de réelles perspectives pour tous nos collègues en situation d’inaptitude.

 

Attention à ne pas fermer la porte !

 

D’autres « ouvriers » issus de « l’ex-dynamique », tiennent un discours à géométrie variable, selon qu’il s’agisse d’une réunion thématique sur le REAC SIC ou d’une réunion traitant de la « clause de revoyure ». Ce manque de cohérence et de stabilité dans le discours traduit :

 

Une panique et une incohérence totales à tous les étages du défunt syndicat majoritaire de la profession (SNSPP-CFTC) et de la confédération qui a fait main basse sur ses actifs et ses acquis (FO-SNSPP) !

 

La FA/SPP-PATS a toujours été cohérente et stable dans ses revendications. Nous le rappelons à tous nos collègues PATS employés des SDIS, à l’occasion de l’élaboration du référentiel des emplois des salles opérationnelles.

 

A l’approche des élections professionnelles de 2014, la « Force Autonome » FA/ SPP-PATS, contrairement à d’autres, n’est pas en recherche de légitimité et de représentativité syndicale…car elles existent de fait !

 

Nous ne recherchons pas d’alliances contre nature et nous ne bâtissons pas de stratégies de développement en dehors de nos professions, qui ne seraient pas directement au bénéfice exclusif des agents qui nous font de plus en plus confiance : Ceux des SDIS, qu’ils soient SPP ou PATS !

Construire ensemble, défendre vos droits : L’engagement AUTONOME

 Pour télécharger le communiqué cliquez ici

 

Cliquez ici pour visionner le communiqué.

Publié dans A la une
Responsive Theme Fièrement propulsé par WordPress