Concours Sergents SPP, la DGSCGC donne raison aux Autonomes

GRADE - NOMINATION

 

 

La Fédération Autonome SPP-PATS, par courrier en date du 11 septembre 2013 et dans le cadre d’une réunion avec Michel PAPAUD, directeur général de la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises, le 13 septembre 2013, a soulevé une anomalie dans les modalités d’accès aux concours de Sergents SPP qui seront organisés respectivement au sein des SDIS de la Côte d’Or et du Bas Rhin.

 

En effet, selon l’article 4 du décret n° 2012-521, une ambiguïté dans la rédaction laissait comprendre que les conditions d’accès exigeaient pour un agent de la fonction publique 4 ans de service alors qu’un SPP devait attendre entre 6 et 8 années minimum pour accéder au même concours.

 

Suite à notre intervention, le préfet Michel Papaud, vient d’adresser un courrier à tous les directeurs départementaux des services d’incendie et de secours et aux chefs d’états-majors interministériels, précisant qu’un sapeur-pompiers professionnel peut bel et bien se présenter au concours de sergent SPP dans les mêmes conditions que tout agent de la fonction publique avec 4 années de service !

 

Le directeur de la DGSCGC nous a donné raison « afin de ne pas créer de rupture d’égalité en droit entre l’ensemble des agents de la fonction publique territoriale ».

 

Nous n’en attendions pas moins ! En revanche, nous constatons une énième incohérence dans cette réforme rétrograde et destructrice pour notre filière. Le ministre, ses services, la CNSIS et la DASC n’ont eu de cesse de répéter qu’il « gommeraient toutes les aspérités » de cette réforme. Et cela ne fait que commencer…

 

Nos responsables -ainsi que nos adhérents et sympathisants – peuvent toujours compter sur notre vigilance éternelle et infatigable !

Pour lire le communiqué des Autonomes accompagné de la lettre du Préfet Papaud et de la lettre de la DGSCGC, cliquez ici.

Publié dans A la une, SPP
Responsive Theme Fièrement propulsé par WordPress